Zone d’activité commerciale – Tignieu jameyzieu – Isère (38)

Implantation urbaine

Le projet s’implante dans la continuité et la finalité de la Zone d’Activité des Quatre Buissons. La partie existante de la ZA est implantée en forme de « L » inversé à l’Ouest de notre tènement. Notre projet s’érige de manière à finaliser le « L » inversé pour donner une forme de « U » ouvert sur le Sud, sur la route de Crémieu. Cette implantation permet à l’ensemble des commerces d’être visible depuis le Route de Crémieu, et d’avoir une intégration urbaine qui prend en compte l’ensemble du contexte.

Espace vert

Au regard des enjeux environnementaux, les espaces libres plantés sont devenus des composants indispensables. Ce projet d’extension de la ZA des Quatre Buissons est une illustration de ce propos. Compte tenu de la taille importante du tènement et du programme lié à des bâtiments d’activité commerciale, les espaces de végétalisation apparaissent comme essentiels dans l’animation architecturale, urbaine et fonctionnelle du site projeté. Par conséquent, la surface totale dédiée aux espaces verts plantés est de l’ordre de 1 819m2 correspondant à environ 13% de l’ensemble du terrain (contre 10% demandé dans la réglementation urbaine en vigueur).

Au-delà des plates-bandes de 1.50m végétalisées, isolant les aires de stationnement, deux zones principales d’espace de pleine terre plantées constituent le projet : l’une à la limite nord (390m2) et l’autre à la limite sud (608m2). Ces deux aires de pleine terre engazonnées, plantées d’arbustes et d’arbres de hautes tiges forment une barrière végétale vis-à-vis de la route de Crémieu. Les différentes entrées à l’extension de la ZA, qu’elles soient pour les véhicules ou les piétons, sont marquées par des îlots végétalisés et arborés. Les entrées principales aux trois commerces sont également identifiées par un traitement végétalisé dans lequel nous retrouvons une composition d’essence d’arbustes et d’arbres. L’ensemble du cheminement, dans la galerie ouverte, est bordé d’un côté par une bande engazonnée, plantée d’arbustes, de graminées et de l’autre par la façade des nouveaux commerces.

 

Performance énergétique et environnementale

La réglementation thermique actuellement en vigueur (RT2012) a permis de généraliser les bâtiments basse-consommation et de diviser par trois les consommations d’énergie des bâtiments neufs au regard de la réglementation précédente. La prochaine réglementation généralisera le bâtiment à énergie positive, appelé « BEPOS ». En prime d’afficher une enveloppe et des systèmes énergétiques plus performants, ces bâtiments feront appel de façon significative aux énergies renouvelables. L’objectif de notre futur projet est de tendre vers cette future règlementation. Les bâtiments à énergie positive contribueront au déploiement des systèmes de chaleur renouvelable et de récupération (solaire thermique, aérothermie et géothermie, biomasse) ainsi qu’à la production d’électricité renouvelable (solaire photovoltaïque, éolien, cogénération, …). Au travers de la stratégie nationale bas-carbone, adoptée en novembre 2015, la France s’est fixée comme objectif ambitieux la réduction de 40 % des émissions de gaz à effet de serre (GES) d’ici 2030. Dans ce cadre, la loi de transition énergétique pour la croissance verte a prévu une prise en compte, dès 2018, des émissions de GES dans la définition de la performance de chaque construction neuve. L’ambition de l’expérimentation est d’étudier la réduction des émissions de gaz à effet de serre des bâtiments, de sa construction à sa démolition. Les produits de construction et équipements ont un impact carbone significatif. Aussi, le référentiel permet au travers de deux indicateurs, d’évaluer l’impact carbone global du bâtiment et celui des produits et des équipements qui le compose. Considérant l’impact environnemental complet, l’expérimentation prend en compte le réemploi et la valorisation des matériaux issus de sa déconstruction ce qui permettra de soutenir et développer la filière recyclable des matériaux.

 

  • Programme

    Construction de trois bâtiments d'activité commerciale

  • Surface de plancher

    7 000m²

  • Mission

    Esquisse, Avant-projet, Permis de construire et Contrôle de Conformité Architecturale sur chantier

  • Durée des travaux

    10 mois

  • Photographie Sylvain Ressicaud Photographie